Mon soleil artificiel – St Tropez Self Tan Bronzing Mousse

logo st tropez

Mais que passe-t-il avec la météo ? Mère Nature redevient clémente, avec nous, gens, qui n’avons pas la chance d’habiter le Sud ! Je savoure ces douces températures et les beaux rayons de soleil parisiens, avant qu’ils ne s’envolent ! Qui dit beau temps, dit retour en douceur des décolletés et manches courtes. Mais c’est là que le bât blesse, triste constat : le hâle estivale a mis les voiles depuis longtemps. Attention, je ne critique pas les filles à la peau blanche hein ! Au contraire, je trouve même magnifique celles qui arborent un teint porcelaine, mais voila, ça ne me va pas …

Clairement, je ne me jette plus dans les machines de l’enfer que sont les cabines UV. Je n’en ai jamais abusé, mais je préfère les remiser au placard. Il a fallu trouver une autre alternative si je voulais retrouver les belles couleurs de l’été en plein coeur de l’hiver, et je vous le donne en mille la solution est : les autobronzants.
Comment vous dire … j’ai du en tester une bonne vingtaine, de l’abordable prix grande surface au prix bras+reins des parfumeries, le tout sans grand résultat probant si ce n’est un effet carotte plus ou moins intense. J’en suis donc venue à la conclusion que certains sont très bien, si l’on veut accentuer un bronzage que l’on a déjà, mais quand on part de zéro, on les oublie !

Je me suis alors posée la question : qui sont les plus grands consommateurs d’autobronzants ? Et là ça a fait tilt : les Américains bien sûr ! Je suis donc partie à la chasse et j’en suis revenue bronzée de succès, pardonnez le jeu de mot. Deux marques sont ressorties grand vainqueur : St Tropez et Vita Liberata .
Avant de me lancer dans la phase d’achat, j’ai regardé une bonne cinquantaine de vidéos d’applications/explications histoire de voir les résultats sur peaux claires ou mates. Laissez moi vous dire que ça m’a laissé sur les fesses, bouche ouverte et yeux écarquillés ! Je vais donc vous parler du St Tropez, produit sur lequel mon coeur a jeté son dévolu. Et je suis contente, car cet article s’adresse aussi aux hommes, alors si vos Jules s’inquiètent de leur hâle, vous savez ce qu’ils vous restent à faire 😉

flacon pompe fermé copie

  • Le flacon est ÉNORME (bien que maintenant la version 240ml a l’air introuvable, dommage vraiment dommage 😦 ) et vous en aurez pour de nombreuses applications, rapport qualité/prix/quantité : IM-BAT-TA-BLE !
  • La texture n’a rien à voir avec tout ce que l’on connaît en France, faîtes place à une mousse toute légère.
  • L’application : c’est là que tout se joue ou presque, car elle se fait avec un gant ! Oui oui, un gant spécial vous vous en doutez, ce dernier vous permettra d’estomper la matière sur votre peau. Adieu-les-lignes-d’autobronzant-disgracieuses-mais-ô-combien-connues !
  • L’odeur. Ca m’a pris un temps considérable pour trouver LA réponse à ma question. Pourquoi jusqu’à présent tous les autobronzants ont cette odeur que l’on connaît si bien et pas celui de St Tropez ? En faisant ma fouine Internet, j’ai appris que les principes actifs des autobronzants réagissent avec les protéines naturelles de notre peau, ce qui leur confèrent cette odeur si-connue-si-désagréable. St Tropez utilise la technologie Aromaguard, qui permet de neutraliser cette « mauvaise » odeur directement sur votre peau. Dîtes bonjour au parfum fleuri plutôt agréable de votre nouvel autobronzant 🙂 (le lendemain une légère odeur d’autobronzant classique peut être présente, mais elle partira en un rien de temps sous la douche).
  • Résultats : laissez-vous enchanter par votre nouveau hâle totalement naturel et croyez moi même votre entourage s’y méprendra ! Mais pourquoi ne ressort-on pas carotte ? La réponse se situe dans la liste des ingrédients.
    Minute scientifique cosmétique (pour votre bien) : LE gros problème des autobronzants et même des bronzers ou poudres de soleil comme on les appelle si bien en français, est leur composition niveau pigments, bien trop souvent on retrouve des pigments oranges. Hors quand vous bronzer, votre peau rougit et non « carotti » ! Dans la liste des produits St Tropez on retrouve : du rouge, du jaune et du bleu. Pourquoi du jaune et du bleu ? Pour créer du vert bien sûr, et c’est précisément ce vert, qui va empêcher le produit de devenir orange, quand il s’oxydera, sur votre peau. Retenez que le rouge est donc LE secret d’une bonne couleur d’autobronzant. Cette histoire de couleurs est flagrante sur les photos !

mousse 2 copie

Le nerf de la guerre : comment on s’en sert ?
Franchement c’est d’une simplicité confondante même si vous avez deux bras gauche. Voici les quelques étapes à respecter : (je vous invite quand même à aller voir des vidéos d’application, celles de la marque sont très bien faites et pas besoin d’être bilingue !).
GOMMER votre corps avant d’appliquer le produit. On ne le répètera jamais assez, mais la clé d’un bronzage qu’il soit naturel ou artificiel, c’est le gommage. Attention au choix du gommage, si le votre vous laisse une sorte de « film » sur votre peau changez-en car votre autobronzant risque de ne pas prendre.
HYDRATER au préalable les parties sèches de votre corps avec une crème ni trop grasse, ni huileuse : extérieur des coudes, poignets, dessus des genoux, chevilles, pieds et les doigts si jamais vous les trouvez un peu secs.
ESTOMPER ! Ne pas hésiter à prendre votre temps pour bien estomper le produit avec votre gant en faisant des mouvements circulaires, je vous renvoie aux vidéos bien plus explicites que des mots 😉
NE PAS PRENDRE DE DOUCHE au moins pendant 8 heures après l’application. Ne vous inquiétez pas vous pourrez vous rhabiller rapidement, mais laissez à la couleur le temps de se fixer et d’évoluer. Conclusion : appliquer votre autobronzant si vous savez que vous n’allez rien faire de particulier dans les huit prochaines heures 😉
HYDRATER votre corps dans les jours qui suivent, bronzage qui dure garanti 🙂
– Renouveler l’application : chacune évalue ses besoins, en revanche je vous conseille de bien gommer votre peau à chaque fois avant application. Pour ma part, je fais une à deux applications par semaine.

Il existe deux versions de cet autobronzant, la classique, celle dont je vous parle et la version Dark, qui vous fera un bronzage nettement plus soutenu. Je vous conseille de commencer avec la classique, déjà pour bien maîtriser l’application, si vous faites des ratés ça ne se verra pas trop contrairement à la Dark, dont la mousse est plus épaisse et l’application un chouilla plus difficile à maîtriser.
En ce qui concerne le gant, je préfère celui de Vita Liberata, il résiste mieux aux lavages et « arrache » moins la peau quand on estompe.
Dernière précision : cet autobronzant peut s’appliquer sur le visage.

Prix
Le gant St Tropez – 3,97€ sur feelunique
Le gant Vita Liberata – 5,05€ sur HQhair / 6€ sur Sephora.fr
Self Tan Bronzing Mousse 50ml – 11,05€ sur feelunique
Self Tan Bronzing Mousse 120ml – 25,75€ sur HQhair
Self Tan Dark Bronzing Mousse 200ml – 36,47€ sur feelunique

Je sais que cet article est d’une longueur absolue, si vous avez pris le temps de le lire en entier, merci du fond du coeur 🙂 N’hésitez pas à partager en commentaires si vous aussi, utilisez ce produit 🙂

« On souffrira moins des aléas de la météo en été le jour où l’on cessera de prendre le soleil pour une lampe à bronzer géante. » – Jean Yanne

Retrouvez moi sur Instagram, Twitter et Pinterest !

Publicités

4 réflexions sur “Mon soleil artificiel – St Tropez Self Tan Bronzing Mousse

  1. je découvre ce blog et je dois dire que cet article est très bien, très complet.
    Merci également pour les prix et sites de vente de ces produits.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s